L’AFEST : graal de la formation ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

écrit par :

Alexia Ingrato<br>Jimmy Souvannarath<br>Aldja Kateb

Alexia Ingrato
Jimmy Souvannarath
Aldja Kateb

Bien le bonjour mes cher-e-s lecteur-ice-s, ce mois-ci, nous allons tenter de démystifier l’AFEST 🔍 ! Alors l’AFEST, quésaco 🤔 ? Il s’agit d’une action de formation en situation de travail qui s’inscrit dans le cadre d’un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel. Elle mobilise un formateur interne ou externe à l’entreprise et un salarié à former sur le lieu même du travail et en cours d’activité.
Un peu long comme définition mais ça permet de partir sur une bonne base n’est-ce pas 😉 ?

Quels sont les bénéfices de l’AFEST pour les entreprises ?
Et pour les salariés ?

En terme pédagogique, managérial, stratégique… L’AFEST n’a que des avantages ! Toutefois l’AFEST doit trouver sa place dans l’entreprise dont les activités ne sont pas toujours configurées pour accueillir des actes formatifs.

Quelles sont les contraintes à la mise en œuvre de l’AFEST ?

Les critères légaux sont nombreux : Analyse du cadre de travail, désignation d’un formateur, mise en place de phases réflexives et d’évaluation vont permettre de valider une politique d’AFEST

Pour réussir son AFEST, l’apprenant doit être accompagné d’un tuteur. La question du bon tuteur est délicate puisque le tuteur doit évidemment maîtriser son sujet, mais également être capable de faire preuve de pédagogie, d’être attentif au rythme d’apprentissage, à l’écoute de l’apprenant.

A la différence du tuteur, le référent AFEST est le chef d’orchestre du processus, c’est celui qui a la vision complète. Seul un véritable référent AFEST, avec une vision globale sur l’ensemble du dispositif et des acteurs impliqués, pourra assurer une amélioration continue de la politique de formation.

Réussir un dispositif d’AFEST demande de s’ancrer dans la durée, cela suppose d’investir sur le développement de ses salariés et demande un engagement fort de la part des managers ainsi qu’un encadrement souvent plus poussé.

Elle permet ainsi d’acquérir des savoir-faire précis, cadrés en amont lors de la construction du dispositif. C’est pourquoi, avant d’envoyer un salarié en formation il est primordial d’avoir identifié les compétences précises que ce dernier doit apprendre pour évoluer ou progresser

L’AFEST n’a pas été pensée pour permettre à l’employeur de maintenir l’apprenant à son poste de travail, mais bien pour capitaliser sur les situations d’apprentissage. AFEST est une modalité particulièrement intéressante qui permet de faire des économies, celle-ci doit être une conséquence et non un objectif en soi.

L’AFEST permet de valoriser les accompagnements informels du passé et de mieux diffuser les compétences au sein de l’organisation. Même si elle permet de donner de la visibilité et de la reconnaissance à une expertise, c’est un défi pour l’entreprise de l’organiser, de la structurer et de la démocratiser. En effet, elle répond à des critères légaux strictes pour être valorisée. Même si elle est considérée comme le GRAAL de la formation, c’est un véritable casse-tête pour les services RH qui souhaitent la mettre en œuvre. Une des clés serait d’avoir un outil qui permettrait à l’entreprise d’insérer simplement l’AFEST au sein d’un dispositif global de formation blended. Et ainsi de d’automatiser le processus, de le rendre lisible et effectif. 

Est-ce votre cas ?

Les ingrédients d’une formation blended efficace

Les dispositifs blended learning sont de plus en plus plébiscités par les entreprises. La promesse est de proposer aux apprenants des parcours plus adaptés, plus engageants et plus efficaces. Le principe est de combiner le meilleur des modalités digitales et humaines, présentielles et distancielles, synchones et asynchones.

Découvrez les 8 ingrédients incontournables d’une formation blended efficace👨‍🍳 :

L’apprenant s’investira d’autant plus dans sa formation s’il en comprend le sens, les itinéraires pédagogiques et les résultats qu’il pourra en attendre.

Proposez des suggestions de formation personnalisées et adaptées en phase avec l’expérience, le métier, les projets professionnels de vos collaborateurs.

Créer des parcours qui donnent la part belle à la réflexion collective, la mise en pratique débriefée, l’échange entre pairs… La formation c’est l’occasion de resserrer les liens et de lutter contre l’isolement !

Refusez catégoriquement l’animation descendante. Animer des formations avec des modalités engageantes : sous-groupes de réflexion, quiz/sondage en live… 

Intégrez le peer-to-peer learning dans vos parcours blended. Permettez à vos ressources internes (managers, experts métiers, animateurs, formateurs professionnels) de participer aux actions de formation. Et démocratisez les feedbacks personnalisés !

La formation tend à être de plus en plus distancielle, elle ne doit pas isoler l’apprenant dans son apprentissage.
C’est essentiel de pouvoir diffuser les bonnes pratiques, permettre des échanges entre pairs.

Certifiez vos parcours, valorisez les réussites par des points d’apprentissage et récompensez ces points gagnés par des cadeaux.

Sur le papier le blended learning c’est une bonne idée ! Intégrez dans vos réflexions l’expérience utilisateur. La fluidité du back office de l’outil est primordial, les créateurs de parcours doivent disposer d’un outil intuitif pour créer simplement des parcours blended. Et les apprenants doivent pouvoir le réaliser intégralement sans contrainte.

Si vous avez l’ambition de créer des parcours blended enthousiasmants et efficaces, nous serions ravis de vous accompagner 🤗 !

Les 4 piliers de l’apprentissage de Stanislas Dehaene

Il y a un peu plus de 2 semaines se tenait la 23ème édition de la semaine du Cerveau 1. Chez Deepmark, comme on adore vous partager nos sujets de réflexion, on s’est dit : « pourquoi ne pas rédiger une série d’articles sur le neurolearning 🧠 ? ».

Voici nos trouvailles ❤️ :

On va commencer simplement : les 4 piliers de l’apprentissage de Stanislas Dehaene 2. Ça vous parle ? Il s’agit tout simplement des 4 principaux facteurs d’un apprentissage réussi. Les voici :

  1. L’attention : il s’agit des mécanismes par lesquels le cerveau sélectionne, traite, analyse et approfondit un sujet ou une information pour en faciliter l’apprentissage. Pour faire simple, on se concentre et on fixe des objectifs clairs, compris et partagés par les apprenants.

  2. L’engagement actif : Stanislas l’a très bien décrit : « un organisme passif n’apprend pas » ! L’apprenant doit être actif, engagé, y trouver un intérêt personnel, prendre du plaisir, ne pas avoir de contraintes et alterner entre théorie et mises en pratique !

  3. Le retour d’information : ici on accepte l’erreur comme faisant partie intégrante du processus d’apprentissage ! Elle est essentielle pour s’améliorer. On mise également sur la motivation et la récompense.

  4. La consolidation : on répète, on s’entraine encore et encore et on dort ! Oui, oui, on dort pour laisser le cerveau se reposer et consolider les acquis. C’est un peu le même principe que la construction du muscle. Il faut lui laisser du repos pour qu’il puisse se renforcer. Ensuite, on revient sur les notions acquises et petit à petit, ces connaissances s’automatisent. Saviez-vous que le cerveau a besoin au minimum de 3 passages sur une information pour la mémoriser 🤔 ?

Ma conviction, c’est qu’il faut tout d’abord veiller à avoir une bonne hygiène de vie (souvenez-vous de l’importance du sommeil pour l’apprentissage et la consolidation 😴) mais pas que ! Etes-vous prêt-e pour une liste à la Prévert ?!
Il faut : une bonne dose de motivation, de l’engagement, des objectifs clairs, beaucoup de mises en pratique, du partage de connaissances, des parcours de formations variés, interactifs et adaptés aux besoins de chacun, des feedbacks personnalisés et des récompenses ! On relève le challenge ensemble 💪 ?

Chez Deepmark, l’apprentissage c’est notre passion. Alors si vous avez besoin d’un coup de main pour architecturer ces 4 piliers, nous sommes à votre disposition !

1 Société des neurosciences, 15 au 21 mars 2021
2 Psychologue cognitif, neuroscientifique et professeur français

Lire d'autres articles

Envie de rejoindre l'expérience ?

Réserver une démo gratuite dès maintenant.